Retour du cheerleading

Partager cette page à un(e) ami(e)

Votre courriel : * 
Courriel du destinataire : * 
Nom du destinataire : * 
Commentaire (facultatif)

Le service d’animation sportive est heureux de vous annoncer le retour du programme de cheerleading à l’automne 2018. Ce programme avait cessé ses activités en 2014. Dès le début de la session prochaine, nous serons en période de recrutement d’athlètes.

Désirant offrir aux étudiants-athlètes un encadrement de qualité afin de leur permettre de se développer au maximum sur le plan sportif et pédagogique, le SAS a mis la main sur une équipe d’entraîneurs dynamique et compétente qui soutiendra pleinement cette mission.

Mélyssa Dufour-Crépeau et Jacinthe Éthier-Proulx, deux anciennes étudiantes du CSTJ, sauront assurément transmettre leur passion pour ce sport aux étudiants. Toutes deux reflétant les valeurs d’effort, de respect, d’engagement et de dépassement de soi, il est évident qu’elles ont tout ce qu’il faut pour relancer ce programme avec aplomb. Riches d’un parcours d’étudiante-athlète universitaire, c’est avec beaucoup d’enthousiasme qu’elles se joignent à l’équipe d’entraîneurs des Cheminots.

Ayant évolué pour le Rouge et Or de l’Université Laval en cheerleading, Mélyssa est une vraie passionnée de cheerleading. D’abord athlète, puis entraîneuse dans le circuit civil, elle possède toutes les qualités et le sérieux nécessaire à mener une équipe collégiale. Tout aussi ambitieuse que sa collègue, elle souhaite établir des bases solides pour ensuite propulser l’équipe aussi loin que ses athlètes le voudront.

Anciennement Cheminot en cheerleading, puis volleyeuse pour les Piranhas de l’ÉTS, Jacinthe Éthier-Proulx est toujours restée impliquer avec le service d’animation sportive. Déterminée et engagée, il est évident qu’elle sera à la hauteur du défi d’être à la tête de l’équipe du CSTJ. Jacinthe est un leader naturel qui a la capacité d’entraîner les autres à se dépasser et à y mettre du cœur.

Une séance d’information se tiendra en début de session afin d’expliquer le programme aux étudiant(e)s qui seraient intéressés à intégrer l’équipe. La première compétition ayant lieu en novembre, les étudiants-athlètes auront un peu plus de deux mois pour s’exercer avant de se lancer officiellement sur le tapis du RSEQ.